top of page

La Cie de
L'Étripage en Cène

Théâtre 
amateur
engagé

  • Facebook

Lien vers notre page fb

Présente

"C'est ça le vrai bonheur !"

Public averti

de 

plus 

de 

16 ans

1682544118409.jpg

Une création originale

de 1h45,

 

Première le 29 Mai

21h

Festival La Réplique, 25 rue Jamet

Les idoles amènent paillettes et couleurs là où les nœuds du silence enferment. Ceux de l'inceste et de la pédocriminalité particulièrement. A-t-on tou·te·s accès à des modèles pour apprendre à aimer ? Et puis c'est quoi aimer ? Les morts s'interrogent, pendant que les vivants tâchent de défaire leurs nœuds. Les tripes sont exposées, secouées, mais respirent grâce à des moments plus légers avec des licornes, paillettes et passages chorégraphiques.

Tripes-teaser de la pièce 
(tourné en Nov 2021)

Comme une bande-annonce de cinéma sur plateau théâtre, cette version condense en 30 minutes plusieurs temps forts de la pièce, alternant des passages émotionnellement chargés et propices à réflexions avec des passages plus légers, humoristiques et exutoires. Cette version, en distribution allégée pour 6 comédien-nes se prête tout à fait pour servir de support introductif à des événements pédagogiques préventifs des violences sexuelles intra-familiales. Contactez-nous à lassosauxtripes@gmail.com si vous êtes intéressé-es.

Une version résumée de 30 min
adaptée pour introduire des événéments préventifs

TÉMOIGNAGES DU PUBLIC ,

après représentation  version résumée

au festival SPOT  été 2022 (Nantes)

"Extrait très touchant avec des personnages bien plantés, la mise en scène originale permet des respirations et même du rire. Bravo à toute la troupe"

, Aude

C’est ça le vrai bonheur aborde le douloureux sujet de la pédocriminalite avec intelligence et finesse. À travers les personnages, la pièce a le courage de montrer tous les enjeux du sujet y compris les racines qui peuvent pousser à la pédocriminalite sans pour autant amoindrir ses conséquences. Sans compromis, ni jugement à l’emporte pièce, la pièce impressionne par le jeu des acteurs jouant de toute leur tripes. Sans décor superflu, la mise en scène nous tient en haleine et la pièce a la force de traiter d’un sujet violent avec la légèreté et l’intelligence nécessaire pour délier les langues et ouvrir un espace de parole salvateur.

, Nina H.

Superbe découverte du spectacle C'est ça le vrai Bonheur au festival SPOT. De très beaux tableaux de mise en scène servis par une troupe de comédien-nes sensibles et fins incarnant avec talent des personnages très différents. Une confrontation joyeuse autour d'un sujet très délicat traité ici avec finesse et intégrité. Hâte de voir la pièce dans sa totalité !

, Guillemette B.

Du côté de la presse...

1688020503527.jpg

Une pièce à visée préventive
de la pédocriminalité et de ses impacts

Pour servir vos tripes, la Cie L'Étripage en Cène sort les siennes. Ça remue?

C'est qu'il y a de quoi brasser encore,

et puis qu'on est vivant-es !

Alors prenons soin de nos tripes en osant les regarder dans le rose de nos intestins...

Actrice sur une scène

Et dans notre cadre narratif plus particulièrement l'inceste.

Sujet d'actualité qui l'a en réalité toujours été.

Pour ce faire nous prenons le parti d'exposer une part de la complexité des effets de ces drames sur les personnes victimes et leur familles, ainsi que sur celles des agresseurs, comme d'exposer les racines qui agissent sous ces situations.

 

Pour autant, nous prenons aussi soin d'amortir les chocs que ce sujet peut occasionner au public par des respirations humoristiques et exutoires.

La pièce s'est écrite à partir d'un savoir issu d'études criminologiques et victimologiques et de témoignages des personnes concernées par ces agressions (comme victime, comme agresseur, ou comme entourage).

 

Cette pièce s'adresse à tou-te-s

pour que chacun-e puisse trouver

des clés pour sa résilience

(victimes de pédocriminalité)

ou pour se responsabiliser (agresseurs pédocriminels , personnes en proie à des fantasmes pédophiles), pour mieux comprendre les enjeux et implications et mieux se positionner (l'entourage de toutes ces personnes et les victimes collatérales de ces drames).

En ce sens nous voulons développer des partenariats avec différentes structures et associations qui permettent d'agir en aval comme en amont de ces drames et nous tiendrons une forme d'infokiosque lors de chaque représentation pour permettre à chacun-e de trouver les ressources et adresses locales qui peuvent lui être utile .

En tout cas sachez qu'on a grande hâte de vous présenter tout ça, qu'on prend soin de nous à l'intérieur de ce projet ardu mais passionnant.

Autrices

CHARLOTTE PHOTO_edited.jpg

Charlotte Gicquiaud

1637001943227_edited.jpg

Yuna S. Tourmen

Charlotte, elle à peine la vingtaine, vingt-deux pour être exacte, et elle est pleine de talents. Elle écrit, même si c'est plutôt pour elle, depuis le collège. Des petites fictions, des petits bouts de pièces de théâtre. Le théâtre c'est sa came. Elle a même suivi un lycée artistique option théâtre et musique. Parce que oui, la musique aussi c'est sa came.

Charlotte est férue d'arts mais elle est aussi débrouillarde et elle s'applique à garder les pieds sur cette terre qu'elle aime à explorer.

F*#*#in' covid...

Pas facile d'avoir 20 ans en 2020.

À défaut de partir explorer le monde, même si heureusement la vie reprend un peu, Charlotte s'est formée à la cuisine en restauration et régale les papilles des chanceux-ses qui goûtent à ses petits plats.

Elle est aussi engagée dans les luttes contre les discriminations de genre.

Cette pièce elle l'a co-écrite avec cette maturité qui la caractérise, pleine d'humanité sensible, d'intelligence, et d'humour face à la vie qui est parfois dure. Même si ça vaut le coup de s'y frotter.

Un jour proche, elle reprendra le chemin du théâtre ou/et de la musique de façon plus engagée. Pas évident de continuer des activités artistiques quand on courre entre les fourneaux et les assiettes brûlantes aux heures et jours du repos social avec des journées en coupure... Chaque chose en son temps.

 

C'est bien en se frottant à la vie qu'on y puise la sincérité et le lien qui nous unit à chacun-e. L'art gagne en profondeur quand il ne s'isole pas dans ses tours d'ivoire.

Yuna est passionnée de scène depuis son enfance mais elle a longtemps mis ça sous cloche. Le temps de se former en socio-anthropologie, en psycho-criminologie-victimologie, et un peu en hypnose aussi.

Elle s'est investie dans la prévention de la pédocriminalité, sujet de ses études, de son bénévolat et de ses stages, auprès de personnes victimes, de pédocriminels, ou de personnes qui avaient des fantasmes pédophiles sans vouloir les agir.

Elle pensait devenir thérapeute sans vivre sa passion mais la cloche a explosé en vol, a fait sauté les verrous de son hypersensibilité et aujourd'hui c'est elle qui aurait l'air un peu cloche à pleurer d'empathie avec ses patients. Et puis elle veut vivre sa passion. Alors avec cette pièce elle continuera différemment ses actions de prévention.

Désormais elle préfère la scène, qu'elle écume à travers le slam et le théâtre, pour déployer ce qui lui a toujours paru important : cette magie des mots qui libèrent les émotions, qui viennent fouiller les tripes pour regarder droit dans les intestins ce qui nous coupe de nous-même et des autres. Si ça fait mal, c'est parce que l'épine plantée commence à infecter notre être et qu'il convient de l'extraire. Et puis on peut toujours y amener un peu d'humour, un peu de douceur, un peu de poésie, un peu de magie, les mots c'est ça aussi...

Notre troupe

IMG_20210511_190858_edited.png

Ulysse Brosseau

IMG_0338_edited_edited.png
1637140576433_edited_edited.png

Yuna Tourmen

Capture d’écran (34)_edited.png
IMG-20220515-WA0028 (2)_edited.png
IMG_20220605_192850_edited.png

Fanny Durand

Rudy Maarek

Franck Loiselet

1683318644478_edited.png
Fabrice.png
Angélique.png

Claudia Wyrebski

Paulo

Jenny Drogoul

Pierre Fautrat

Un projet militant

Notre pièce veut s'adresser à chacun-e, et permettre que chaque personne concerné-e directement ou indirectement par ces drames puisse accéder à des ressources/contacts qui peuvent lui correspondre et lui être utiles.

Pour ce faire, nous tiendrons un infokiosque sous forme de panneaux à chaque représentation recensant les initiatives locales et nationales existantes, et nous recenserons également sur notre site tous ces contacts en les accompagnant d'une courte description qui renverra vers leurs sites web. (cette section est en cours de création le temps de prendre contact avec ces partenaires que vous pourrez retrouver de façon organisée à l'onglet "ressources et partenaires")

Nous proposons également dès ce printemps 2022 un format résumé de la pièce en 30 minutes qui peut servir de support pour des rencontres, ateliers, conférences, débats, etc.

N'hésitez pas à nous contacter pour recenser une initiative, asso, institution qui vous paraît à propos

Et n'hésitez pas non plus à nous contacter si vous souhaitez nous faire intervenir et que vous avez des questions :

lassosauxtripes@gmail.com

  • Facebook
bottom of page